CSV1972

Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi

Accueil > Plan du génocide > PLAN DU GÉNOCIDE

PLAN DU GÉNOCIDE

lundi 22 septembre 2014, par rwenyuza

Le plan Simbananiye selon Celine Cossette

Le montage de la théorie mensongère selon laquelle les Hutu du sud du Burundi ont attaqué et assassiné les familles Tutsi de 1972

Lettre de Martin Ndayoze sur le plan d’extérmination des Hutu.

Conseil de guerre du 6 mai 1972 et plan de spoliation des biens des Hutus

Ben Whitaker :géant de la prévention du génocide

Ben Whitaker un géant de la prévention du génocide s’est éteint à 79 ans laissa derrière lui un rapport qui aurait pu aider à prévenir les génocides dans ce monde. Rendons hommage à ce Grand Homme parti trop tôt sans que la communauté internationale lui demande pardon pour son travail gaspillé.

http://www.theguardian.com/politics/2014/jun/15/ben-whitaker

LE PLAN SIMBANANIYE ARTHEMON (Celine Cossette, Le devoir , 03 Octobre 1972)

1) Accepter de sacrifier quelques membres tutsis pour déclencher un génocide hutu. Faire en sorte que les étrangers ne découvrent pas l’action.

2) Supprimer tous ceux qui pourraient dévoiler la réalité : Ministres, Prêtres, étudiants, fonctionnaires, commerçants… etc, toute personne suffisamment ouverte pour causer préjudice aux Tutsis.

3) Informer la population, l’intoxiquer : l’imprégner d’une opinion aberrante, l’endoctriner… la rendre totalement aveugle.

3) Ne jamais procéder aux arrestations en même temps : prendre de petits groupes, laisser un peu de repos pour donner l’impression que le calme est revenu et que la paix est retrouvée.

4) Continuer de fonctionner normalement dans le pays : l’enseignement doit continuer, les travaux (constructions de routes etc.) les cultures, les récoltes doivent se poursuivre normalement. Les familles éprouvées ne peuvent montrer ni mécontentement, ni tristesse.

5) Créer des conseils de guerre à Bujumbura, Gitega, Ngozi et Bururi, faire semblant de juger les inculpés et profiter du couvre-feu et de la nuit pour les fusiller et les jeter dans les fosses communes.

6) Organiser les masses à massacrer les leurs. Dans l’ampleur des massacres, jeter la poudre aux yeux, mettre en prison ou tuer certains des leurs, soi-disant pour mater ceux qui se livrent à arrêter et à assassiner les innocents

Soutenir par un don